S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 1

Une année et demie après la présentation du concept, Honda dévoile le S660 Roadster, une voiture qui ne sera malheureusement proposée qu’au Japon.

C’est en 2013, au salon de Tokyo, que Honda avait dévoilé le concept de son roadster. Une année et demie plus tard, la version finale arrive sous la forme du S660 Roadster.

Etant un kei, la S660 doit respecter les contraintes techniques obligatoires. C’est ainsi que son trois-cylindres de 660 cm3 développe une puissance de 64 ch. Cela peut sembler peu pour une voiture qui ressemble à une petite boule de nerfs, mais avec son format de poche et son poids d’environ 800 kg, les sensations devrait tout de même être au rendez-vous.

Avec ses formes anguleuses, une face avant qui a droit à des optiques étirées jusqu’aux roues, dans le prolongement d’une grande bouche, un profil qui intègre une entrée d’air pour refroidir le moteur placé derrière le conducteur et le passager, la S660 Roadster s’intègre bien au reste de la gamme Honda. La voiture n’a pratiquement pas de porte-à-faux arrière.

Les occupants sont assis pratiquement au ras du sol, dans une ambiance confinée. Le poste de pilotage est sympathique, avec une fine console centrale qui semble englober le conducteur.
Ce petit cabriolet a donc tout pour nous faire craquer. Le seul souci, c’est qu’il est pour le moment exclusivement réservé au Japon.

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 2

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 3

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 4

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 5

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 6

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 7

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 8

S660 Roadster : un cabriolet Honda réservé au Japon 9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

570S : McLaren s’attaque à l’entrée de gamme

Ford : la marque Lincoln veut reconquérir l’ultra-luxe