Plus que la puissance brute, la Chevrolet Camaro ZL1 2017 joue la carte de l’équilibre

Plus que la puissance brute, la Chevrolet Camaro ZL1 2017 joue la carte de l’équilibre
Plus que la puissance brute, la Chevrolet Camaro ZL1 2017 joue la carte de l’équilibre

Pour sa Camaro ZL1 2017, Chevrolet pourrait jouer la carte de la puissance à outrance. Pas du tout. Le constructeur préfère jouer la carte de l’équilibre en agissant tout autant sur son poids.

A l’instar des 707 chevaux du Chrysler Challenger HellCat, le choix de la puissance brute est un choix que tous les constructeurs sont capables de faire. Ce n’est pas la voie qu’a décidé de choisir Chevrolet pour la Camaro ZL1 2017. L’augmentation de puissance est en fait sa dernière priorité.

Sous le capot de la Camaro ZL1 2017, la puissance du V8 de 6.2 litres suralimentés par un compresseur volumétrique ne sera « que » de 650 chevaux, une puissance qui sera disponible au travers d’une boîte automatique à 8 rapports ou une boîte manuelle à 6 rapports. Les efforts du constructeur se sont portée avant tout sur le poids.

En optant pour des matériaux ultralégers, la voiture perd environ 300 kg, un cas de poids qui se traduit bien évidemment par plus de réactivité. Pour la précision de la conduite, les ingénieurs ont également reconfiguré totalement la structure du véhicule. Pour se convaincre que la conduite est la priorité mise en avant par Chevrolet pour la Camaro ZL1 2017, il suffit de savoir qu’elle a droit à une suspension magnétique qui s’adapte véritablement aux conditions de la route, sans oublier de nombreuses améliorations aérodynamiques.

Histoire de séduire les utilisateurs, Chevrolet prévoit en plus de décliner la Camaro ZL1 2017 en une version coupé et une version décapotable. Cette différenciation est la bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Classe A, l’arme secrète de Mercedes

La Classe A, l’arme secrète de Mercedes

Grosse maladresse de Renault au sujet du nouveau Scenic

Grosse maladresse de Renault au sujet du nouveau Scenic