Suivez-nous

BMW

BMW Art et Culture annonce son partenariat avec GOBELINS

Publié

on

BMW Art & Culture annonce les nouvelles orientations de sa résidence photographique qui se déroulera désormais à GOBELINS, l’école de l’image. Le septième appel à candidatures est lancé ce jour et sera clôturé le 15 mai. Le lauréat sera annoncé en juin 2017.

La Résidence BMW se déroulera à partir de septembre 2017 à GOBELINS, l’École de l’image. BMW Art & Culture initie une collaboration avec cette école qui joue un rôle clé dans la formation de la nouvelle génération à tous les métiers de la création visuelle existants et dont la pédagogie stimule les usages émergents.

BMW Art et Culture annonce son partenariat avec GOBELINS et lance l'appel à candidatures de la Résidence BMW.

BMW Art et Culture annonce son partenariat avec GOBELINS et lance l’appel à candidatures de la Résidence BMW.

La direction artistique sera confiée à François Cheval à qui BMW renouvelle sa confiance.

En effet, la Résidence BMW a été initiée en 2011 au musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur- Saône. Les 6 premiers lauréats ont bénéficié de l’expertise de François Cheval alors conservateur en chef et de l’accompagnement des équipes du musée.

Pour ce nouveau cycle, « BMW, qui a toujours cultivé un esprit pionnier, est plus que jamais tourné vers l’expérimentation. C’est pourquoi, notre choix s’est naturellement porté vers GOBELINS avec qui nous partageons des valeurs d’excellence et d’innovation. Nous ambitionnons la recherche d’un nouveau langage photographique » commente Serge Naudin, Président du Directoire de BMW Group France.

Par ce mécénat, BMW est la première entreprise à participer à la politique d’égalité des chances de GOBELINS et financera des bourses destinées au cursus de deux élèves sur trois ans.

« La philanthropie et le mécénat culturel font intégralement partie de la culture corporate de BMW. Nous sommes fiers de soutenir des élèves à qui est offert un enseignement développant l’agilité créative. Très attachés à la transmission, nous avons aussi inclus dans cette nouvelle Résidence une interaction forte entre le lauréat, le directeur artistique, les équipes pédagogiques et les étudiants » a ajouté Serge Naudin.

La Résidence BMW à GOBELINS

Cette nouvelle orientation de la Résidence BMW gardera ses principes fondamentaux : un véritable accompagnement du lauréat, de la création à la production d’œuvres, jusqu’à leur diffusion aux Rencontres d’Arles, à Paris Photo et à travers l’édition d’un livre aux éditions Trocadéro.

Ce fil rouge sera désormais complété par l’implication d’une école qui mettra toute son expertise au service du projet photographique et créera des interactions entre le lauréat, les enseignants et les élèves de GOBELINS.

Un étudiant de troisième année sera l’assistant photographe du lauréat. Ce sera pour l’élève une expérience très enrichissante. Il accompagnera l’artiste dans son travail et bénéficiera des conseils de François Cheval, directeur artistique.

GOBELINS mettra également à disposition une équipe de 5 à 6 étudiants en photographie qui contribuera à la communication sur la Résidence BMW (réseaux sociaux, organisation de rencontres, making-of photo et vidéo). Cette équipe favorisera les interactions avec les autres étudiants de l’école en liaison avec BMW, le lauréat et Gobelins.

Comme le souligne Nathalie Berriat, Directrice de GOBELINS «Nous sommes ravis d’accueillir l’artiste qui sera retenu pour la prochaine Résidence BMW à GOBELINS. Ce dernier sera accompagné tant sur le plan humain que technique. La transmission et le partage s’inscrivent naturellement dans la philosophie de l’école ; des valeurs essentielles que nous partageons avec BMW».

La Direction Artistique

François Cheval est nommé directeur artistique de la Résidence BMW à GOBELINS.

Il assurera avec BMW et GOBELINS, la pré-sélection des dossiers et présentera cette sélection au Jury dont il est l’un des membres.

Il accompagnera le lauréat dans ses recherches et son projet artistique, assurera le suivi de la production et le commissariat des expositions ainsi que la production des textes critiques.

La dotation pour le lauréat la Résidence BMW

L’artiste photographe lauréat, recevra une bourse de 6000 euros et sera hébergé à Paris, si nécessaire, afin de le libérer de toutes contraintes matérielles le temps de sa Résidence. Il pourra ainsi réaliser son projet photographique avec l’appui de l’école, les conseils du directeur artistique et le financement de BMW.

Une sélection des images produites en Résidence fera l’objet d’une exposition aux Rencontres de la Photographie Arles et à Paris Photo dont BMW est partenaire depuis respectivement 8 et 14 ans et dans une monographie coéditée avec les éditions Trocadéro.

Les œuvres produites pendant la Résidence BMW, signées et numérotées, seront réparties en trois lots : Un premier lot est exposé puis remis à l’artiste. Un second lot est composé pour GOBELINS de deux images dont celle choisie pour la communication. Un troisième lot est remis à BMW France en contrepartie de son mécénat. Il est constitué d’une sélection d’œuvres choisie entre l’artiste et BMW France.

Serge Naudin, Président du Directoire de BMW Group France conclue ainsi « Cette résidence repose sur une envie partagée d’expérimenter, de construire et de nous laisser surprendre ensemble par de jeunes talents. Pour BMW, le meilleur moyen de prédire l’avenir est de le créer et l’avenir s’annonce passionnant ».

L’appel à candidatures est téléchargeable dès à présent sur les sites internet de BMW Group

Continuer la lecture

BMW

Voilà à quoi pourrait bien ressembler la banquette arrière d’une BMW i5

Publié

on

Nous savons que BMW travaille sur une version électrique de la Série 5. Nous ne savons pas si elle sera un modèle supplémentaire à la Série 5 standard, un peu comme la BMW i4 l’est à la Série 4 standard, ou si elle remplacera entièrement la Série 5. Nous ne savons pas non plus comment elle s’appellera (bien que nous soupçonnions la BMW i5). Ce nouveau rendu, cependant, montre à quoi pourrait ressembler une future BMW i5.

Voilà à quoi pourrait bien ressembler la banquette arrière d'une BMW i5

Voilà à quoi pourrait bien ressembler la banquette arrière d’une BMW i5

Le rendu ne montre que la partie arrière de la voiture, qui est similaire en taille et en forme à l’actuelle Série 5. Cependant, elle reçoit des feux arrière plus larges et plus minces, avec une barre de lumière LED qui relie les deux. Les feux arrière eux-mêmes ressemblent un peu à ceux de l’actuelle Série 5, cependant. En dessous d’eux, vous pouvez voir deux petites découpes où se trouvaient les tuyaux d’échappement, remplacés par des panneaux en plastique noir et des accents bleus. C’est très similaire au design de l’arrière de la BMW i4.

Ce modèle ressemble beaucoup à une Série 5 actuelle et à une i4. Bien que la Série 5 actuelle ne possède pas de barre lumineuse, les feux arrière sont similaires et les panneaux de remplacement de l’échappement proviennent directement de la i4.

Nous ne savons pas quand BMW prévoit de lancer cette nouvelle Série 5 électrique – fera-t-elle ses débuts lorsque l’actuelle 5er sera remplacée, ou BMW attendra-t-elle un peu plus longtemps et l’ajoutera-t-elle comme modèle supplémentaire ? Nous ne savons pas non plus si elle s’appellera la BMW Série 5 électrique ou la BMW i5. Nous savons cependant qu’elle est en cours de développement et qu’elle sera très probablement construite sur le châssis de la Neue Klasse de BMW. Espérons qu’elle aura un design plus intéressant que la BMW i4, qui ressemble simplement à une Série 4 Gran Coupé avec quelques éléments bleus.

Continuer la lecture

BMW

Nouvelle BMW Série 5 : EV et PHEV aperçus dans le cadre d’un restylage intégral

Publié

on

La berline de luxe entièrement relookée sera proposée avec des groupes moteur à combustion interne, hybride rechargeable et électrique.

L’actuelle BMW Série 5 doit être remplacée en 2024, sept ans après son lancement, et nos photographes espions ont jeté un premier coup d’œil à son successeur entièrement redessiné.
Portant un nouveau look audacieux qui les distingue manifestement de la voiture d’aujourd’hui, deux versions de la Série 5 de la génération G60 ont été repérées dans un centre d’essai BMW en Allemagne : une hybride rechargeable et la version tout électrique connue sous le nom de i5.

Après l’arrivée imminente du SUV phare iX et de la berline i4, BMW lancera sept autres voitures électriques d’ici 2025, et plusieurs modèles à moteur à combustion interne seront dotés de dérivés électriques dans la même veine que l’iX3 basée sur le X3.
Avant ces images de la nouvelle Série 5, nous avons vu des prototypes alimentés par batterie de la Série 7 de prochaine génération, de l’actuelle Série 3 et de l’actuel crossover X1.
BMW n’a pas encore donné de détails précis sur la façon dont elle variera son offre de groupes motopropulseurs EV, mais la Série 5 actuelle utilise la même architecture CLAR qui sous-tend les versions ICE et EV de la nouvelle Série 4, ce qui suggère que sa grande sœur offrira une gamme de groupes motopropulseurs similaire si elle conserve la plate-forme.

Cela signifie que la version standard de la i5 pourrait potentiellement être proposée avec des groupes motopropulseurs à roues arrière motrices et à quatre roues motrices, avec une puissance allant de 335 ch pour la i5 eDrive40 à 536 ch pour la i5 M50 xDrive (si elle suit la stratégie de dénomination de la i4).

La i4 utilise une batterie de 80,7 kWh, rechargeable à des vitesses allant jusqu’à 210 kW, pour une autonomie officielle maximale comprise entre 255 et 367 miles.

Les versions hybrides rechargeables de la nouvelle Série 5 conserveront probablement leurs badges actuels 530e et 545e, avec des moteurs à essence électrifiés à quatre et six cylindres respectivement.

Une gamme de variantes à moteur à combustion interne devrait continuer à être commercialisée, du moins dans un premier temps, bien qu’il reste à voir si BMW réintroduira la M550i, le haut de gamme doté d’un V8 de 523 ch, et la M5 complète adoptera presque certainement une forme d’électrification.

Notre premier regard sur la nouvelle Série 5 révèle à quel point elle se distinguera visuellement de la voiture actuelle. Notamment, les grilles « verticales » controversées de la Série 4 et de la nouvelle M3 sont absentes, la nouvelle Série 5 adoptant à la place ce qui semble être une disposition horizontale plus familière, qui sera occultée pour le véhicule électrique.

L’avant lui-même est beaucoup plus net, avec des grilles inclinées vers l’arrière pour donner au capot un léger surplomb, tandis que l’arrière semble s’éloigner de la forme conventionnelle de la berline à trois caisses pour adopter une silhouette de type fastback – bien que les variations dans la forme de ces prototypes suggèrent que les modèles EV et ICE auront des formes légèrement différentes.

La nouvelle Série 5 devrait être dévoilée dans le courant de l’année 2023, avant d’être commercialisée en 2024.

Continuer la lecture

BMW

BMW présente Rival Rig – Serait-ce le fauteuil de jeu du futur ?

Publié

on

BMW a présenté un fauteuil de jeu qui a non seulement un aspect futuriste, mais qui offre également toutes sortes de capteurs et d’extras. Un gadget ou une vision réaliste de l’avenir ?

Avec le Rival Rig, BMW a présenté de manière surprenante le concept d’un fauteuil de jeu futuriste. Le constructeur automobile munichois de renommée mondiale aimerait bien avoir une part du gâteau des jeux vidéo, qui ne cesse de croître à l’avenir.

BMW présente Rival Rig - Serait-ce le fauteuil de jeu du futur ?

Les fauteuils de jeu rappellent souvent les sièges de voiture à cet égard, donc en ce sens, BMW n’est pas le fabricant le plus inhabituel que l’on puisse imaginer pour cela. Mais qu’est-ce qui rend le Rival Rig spécial et sera-t-il un jour commercialisé ?

Capteurs, moteurs et système de refroidissement

Semblable aux voitures actuelles de la firme bavaroise, la Rival Rig de BMW comprend des capteurs, des mécanismes et un système de refroidissement. Grâce aux capteurs, le fauteuil devrait être en mesure de déterminer la position assise la plus saine possible pour les joueurs au début d’une session, en fonction de leurs caractéristiques physiques individuelles.

BMW souhaite également que le fauteuil renforce l’immersion en s’adaptant aux situations du jeu. À l’instar d’un siège de voiture, certaines zones peuvent détendre, réchauffer ou refroidir certains groupes de muscles par le mouvement. Cependant, BMW n’a pas donné d’exemples concrets de la manière dont le fauteuil peut être utilisé pour accroître l’immersion pendant la présentation.

Il serait concevable, par exemple, dans les jeux de course, de gonfler les chambres à air dans les courbes pour transmettre plus de mouvement dans les virages. Toutefois, il ne s’agit que d’une hypothèse et non d’une réalité.

Automatique et dynamique

Même s’il existe probablement quelques préréglages, le fauteuil est censé agir de manière essentiellement automatique. Les longues courses sur le circuit du Nürburgring pouvaient ainsi s’accompagner d’un refroidissement accru par le fauteuil.

L’éclairage RVB, qui est obligatoire pour un grand nombre, n’est pas non plus absent du Rival Rig de BMW. Il agit de manière dynamique et s’adapte également à la situation respective dans le jeu.

En plus de la chaise, l’entreprise responsable, Designworks, a présenté une table qui est également équipée de toutes sortes d’électronique. Des exemples concrets de l’utilisation de cette technologie supplémentaire n’ont pas encore été mentionnés.

Est-il prévu de le commercialiser le Rival Rig ?

Le fauteuil lui-même n’est pour l’instant qu’un concept élaboré par Designworks, une filiale de BMW, et on ne sait pas encore si et quand la société le mettra en production.

« Pour le moment, il n’est pas prévu de proposer le Rival Rig en magasin. Dans un premier temps, cela montre les possibilités en termes d’innovation, de conception et de technologie pour le matériel de jeu et de sport électronique », a déclaré BMW en réponse à une question de ses collègues de Golem.

Et encore : « Bien sûr, nous observons le large intérêt et les réactions positives des communautés et n’excluons pas une commercialisation ultérieure. »

Rival Rig: La chaise de jeu du futur ?

Avec des capteurs massifs, des systèmes pneumatiques et une connexion au contenu de l’écran, les Bavarois montrent où pourrait aller le voyage avec les équipements de jeu. Razer a également déjà fait comprendre que les équipements de jeu peuvent devenir de plus en plus immersifs avec une chaise qui comprend un écran de 60 pouces sur roues :

Le succès potentiel du Rival Rig, s’il est commercialisé, dépendra, entre autres, de l’efficacité de l’ajustement automatique aux caractéristiques corporelles individuelles et du soutien des développeurs. Bien que le Rival Rig soit livré avec de nombreuses capacités, ce qui compte en fin de compte, c’est la façon dont elles sont mises en œuvre et utilisées dans la pratique.

Pour atténuer un peu ce dernier point, BMW considère le Rival Rig comme une plateforme open source à laquelle tout le monde dans la communauté peut contribuer. Il ne faut cependant pas oublier le prix : une telle chaise risque d’être très chère, ce qui limiterait le soutien de la communauté.

Le Rival Rig est néanmoins un concept intéressant qui se démarque de la masse des chaises de jeu.

Quelle est votre évaluation de Rival Rig ? Un appareil high-tech utile, une chaise de jeu de plus dont le monde n’a pas besoin ou quelque chose entre les deux ? N’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires !

Continuer la lecture

Populaires