Une GTZero 100% électrique, un effet du scandale Volkswagen ?

Italdesign GTZero
Italdesign GTZero

Comment faut-il interpréter la présentation de la GTZero de ItalDesign. Est-ce que le choix est purement écologique, ou a-t-il été dicté par le scandale qui frappe le groupe Volkswagen ?

C’est à l’occasion du Salon automobile de Genève qu’ItalDesign présente son concept GTZero. Spectaculaire par son style, qui semble inspiré de la Lamborghini Huracan, cette hypersport se différencie au niveau de la motorisation en étant 100% électrique.

Pour avancer jusqu’à une vitesse maximale de 250 km/h, ce concept GTZero embarque trois moteurs électriques, deux à l’avant, un à l’arrière. ItalDesign annonce une autonomie de 500 kilomètres et un rechargement de la batterie à 80% en une demi-heure.

Cette hypersport utilise des technologies propres à la compétition automobile, comme un châssis monocoque en carbone. Pour sublimer ses performances, la GTZero utilise de l’aérodynamique active. Pour préserver le centre de gravité de la sportive, le pack de batterie est logé à l’intérieur du tunnel central, ce qui contribue à la répartition des masses.

Alors que ce concept est pour le moins spectaculaire, on peut se poser la question du choix de la motorisation 100% électrique. Est-ce un choix dicté par le scandale qui frappe actuellement le groupe Volkswagen vu qu’ItalDesign fait justement partie du groupe automobile allemand ? Ou est-ce un choix purement technologique qui est dicté parce que l’électrique est l’énergie du futur pour les voitures ? Qu’en pensez-vous ?

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Renault a pris son temps pour renouveler le Scénic

Un coffre de 720 L pour la version allongée du SsangYong Tivoli XLV