Suivez-nous

Voiture électrique

Une voiture autonome gratuite ? Une révolution qui nous vient de Chine

Publié

on

Le salon automobile de Pékin a été le théâtre d’une sacrée surprise. Il faudrait plutôt dire de l’annonce d’une révolution pour le monde automobile. On la doit à LeEco, une entreprise chinoise méconnue, une firme qui est derrière le mécénat accordé à Faraday Future, un concurrent à Tesla qui a fait forte impression lors du dernier CES de Las Vegas.

Cette fois, c’est en son nom que LeEco a parlé, plus exactement pour présenter la LeSee, une voiture 100% électrique. Bien qu’intéressante, ce n’est pas la voiture elle-même qui a retenu toute l’attention, mais son modèle économique. Son financement serait assuré par la diffusion de contenus payants, une autre activité du groupe chinois. « La stratégie prix de nos voitures sera la même que pour les téléphones et les télévisions que nous vendons aujourd’hui : un jour, nos voitures seront gratuites », a déclaré Jia Yueting.

L’intention de Jia Yueting, le patron du groupe, est de proposer cette voiture autonome gratuitement à ses utilisateurs. Bien évidemment, ce sera le jour où elle pourra rouler vu qu’elle est encore à l’état de prototype, soit d’ici quelques années. Sur scène, elle est déjà autonome en étant capable de suivre les ordres donnés à la voix par le PDG de la société.

Une telle annonce a de quoi mettre en péril de nombreuses choses, que cela soient les transports publics, les taxis et même les chauffeurs Uber. Par contre, est-ce qu’une telle solution arrivera en Europe, ou sera-t-elle réservée à l’Asie ? Il est encore trop tôt pour évoquer. Il est surtout certain que ce modèle économique va donner à réfléchir à la concurrence.

Une révolution se prépare en Chine, la voiture autonome gratuite

Une révolution se prépare en Chine, la voiture autonome gratuite

Pages : 1 2 3 4 5

Continuer la lecture

News

La propulsion silencieuse de l’électricité n’est pas au programme de Ferrari

Publié

on

Voiture électrique : les Ferrari conserveront leur bruyante sonorité

Voiture électrique : les Ferrari conserveront leur bruyante sonorité

La présentation de la version découvrable Aperta de LaFerrari a été l’occasion d’aborder l’électrification de la gamme Ferrari. La LaFerrari est en effet une supercar hybride qui pourrait préfigurer une électrification progressive de la mythique marque italienne. Michael Leiters, le responsable des technologies, a été très clair à ce sujet.

« Nous n’irons pas jusqu’à développer une voiture entièrement électrique », a répondu Michael Leiters à des journalistes américains de Car and Drive. Au passage, il n’a pas omis de souligner que la technologie hybride s’avère intéressante car elle permet à la fois de maximiser les performances tout en conservant la sonorité d’un moteur thermique. Il est bon de souligner que les quelques grammes de CO2/km économisés au passage ne semblent pas vraiment l’émouvoir… En clair, pas de voiture 100 % électrique pour Ferrari, la sonorité reste le maitre mot.

À l’occasion de cet entretien, Michael Leiters a aussi expliqué que Ferrari ne proposera plus de boîte manuelle, des boîtes qui ne sont déjà plus proposées depuis la disparition de la California du catalogue en 2014. « Mais sur toute la production de la California, il ne doit y avoir que 3 ou peut-être maximum 5 modèles équipés d’une boîte manuelle. En fait, la dernière Ferrari vendue avec une boîte manuelle doit être une 599 GTB Fiorano ».

Le responsable des technologies fait encore remarquer le peu d’intérêt de la clientèle pour le bon vieux levier en « H ». C’est ainsi qu’il ajoute que « notre boîte à double embrayage offre des performances de pointe. Aucune transmission manuelle ne peut battre ces performances. Donc nous avons choisi de nous en tenir à cette seule proposition ».

Continuer la lecture

News

Le sourire carnassier de la future Fisker se dévoile

Publié

on

Le sourire carnassier de la future Fisker vient d’être dévoilé

Le sourire carnassier de la future Fisker vient d’être dévoilé

Petit à petit, Henrik Fisker dévoile sa future berline éponyme. Après avoir levé le voile sur la berline électrique en publiant une première illustration, le designer d’origine danoise avait présenté ses ouvrants caractéristiques. C’est désormais sa face avant très particulière qui a été dévoilée.

En présentant la face avant de la future Fisker, Henrik Fisker nous présente le regard très particulier et le sourire carnassier de la berline électrique. Entre radar, caméra, système d’éclairage adaptatif, prises d’air, signature lumineuse et les formes géométriques anguleuses, le sentiment qui se dégage de cette face avant est pour le moins étrange.

Alors qu’il est vraisemblable qu’Henrik Fisker va continuer à lever le voile sur la future berline en dévoilant petit à petit certains éléments, on ne sait pas encore si la voiture possède déjà son design définitif. On n’en sait d’ailleurs pas plus au sujet de sa fiche technique. Pour le moment, le designer se contente de publier des images sur son compte Twitter en restant peu loquace sur les données les plus importantes.

Continuer la lecture

DS

DS sera la première marque de PSA à proposer une petite voiture électrique

Publié

on

Au travers de la marque DS, PSA prépare une petite voiture électrique

Au travers de la marque DS, PSA prépare une petite voiture électrique

Le fait que PSA développe toute une gamme de véhicules hybrides rechargeables et électriques pour la fin de la décennie n’est pas un secret. On vient par contre d’apprendre que la marque DS sera la première du groupe à proposer un modèle 100 % électrique dans sa gamme. À croire ce qui se murmure dans les couloirs, il pourrait s’agir de la remplaçante de la DS 3.

Pour comprendre la stratégie de PSA, Maxime Picat, le responsable du groupe pour l’Europe, a livré quelques explications. « Pour faire simple, vous aurez de l’essence et du Diesel dans la gamme pour tous les segments. Nous allons développer l’hybride rechargeable sur les segments les plus hauts et l’électrique sur les plus petits, comme le segment B ou un SUV du segment B ».

« Notre vision est qu’à l’avenir, les mécaniques électriques prendront une place importante sur le marché, donc nous voulons clairement qu’une motorisation électrique soit disponible pour chacune de nos voitures », a encore ajouté Maxime Picat.

Continuer la lecture

Populaires