Suivez-nous

Renault

Le Captur de Renault devient le Kaptur pour la Russie

Publié

on

Captur ou Kaptur ? Il s’agit pratiquement du même SUV de Renault. Le modèle au nom commençant par un K est simplement réservé pour la Russie.

Sous la forme où nous le connaissons, le Captur est le petit SUV urbain de Renault. Pour le commercialiser en Russie, mais aussi plus globalement en Eurasie, le constructeur a décidé de proposer une déclinaison spécifique. Ce modèle, construit dans l’usine moscovite de la marque française, vient d’être dévoilé à Moscou.

Un Kaptur avec un K

La première différence avec le Captur, c’est que ce modèle pour la Russie s’appelle Kaptur, avec un K. Malgré sa très forte ressemblance, il est tout de même différent sur de nombreux points. Par exemple, sa longueur gagne quelques centimètres. Au lieu de mesurer 4122 mm, il mesure 4333 mm. Son empattement s’allonge aussi de 68 mm. Cet allongement profite au confort intérieur des occupants, mais aussi au volume de chargement qui est annoncé à 387 litres, voir 1200 litres avec la banquette complètement rabattue.

Question style, son bouclier avant et les feux arrière LED à effet 3D sont différents entre le Captur et le Kaptur.

Des spécificités pour le froid sibérien

Les conditions climatiques entre l’Europe et la Russie ne sont pas les mêmes. Le Kaptur doit notamment faire face au froid sibérien. C’est pour cette raison que le démarrage du moteur à distance, pour laisser le temps à l’habitacle de se réchauffer, est proposé de série. Le modèle dispose également de sièges et pare-brise chauffants.

Dans le même ordre d’idée, le SUV s’adapte aux conditions hivernales. Ainsi, il a droit d’office à la transmission intégrale avec blocage du différentiel central. Mais ce n’est pas tout. Pour faire face aux routes russes, sa garde au sol est rehaussé à 204 mm, avec une modification des angles d’attaque et de fuite pour qu’ils soient respectivement de 20 et 31 degrés.

Ce Kaptur sera produit à partir de 2017, à un tarif qui pourrait être plus intéressant que celui du Captur. Si la question de son prix ou de ses spécificités rendent ce modèle intéressant, il est bon de souligner que Renault ne prévoit pas de l’importer en France. On peut toujours espérer qu’il inspire une prochaine évolution du Captur, plus longue. Mais cela reste de l’ordre de la supposition pour le moment. Il faut attendre un restylage du petit SUV urbain l’année prochaine pour en savoir plus au sujet de son évolution future.

Le Captur de Renault devient le Kaptur pour la Russie 1

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

Continuer la lecture

News

Renault et Plug Power donnent des détails sur leurs projets H2

Publié

on

Renault et le spécialiste des piles à combustible Plug Power ont formé la coentreprise annoncée, appelée Hyvia, donnant des détails sur leurs plans H2 pour les véhicules utilitaires légers. L’écosystème Hyvia comprendra la production, le stockage et la distribution d’hydrogène vert.

Renault et Plug Power avaient annoncé la création de cette coentreprise en janvier 2021. À l’époque, elle avait déclaré que la coentreprise à parts égales serait créée d’ici la fin du premier semestre de l’année – nous sommes maintenant une semaine plus tard.

Renault et Plug Power donnent des détails sur leurs projets H2

Renault et Plug Power donnent des détails sur leurs projets H2

Mais ce retard minime n’aurait aucune incidence sur les échéances ultérieures. D’ici fin 2021, Hyvia (« Hy » pour hydrogène, « Via » pour route) souhaite déjà proposer trois véhicules utilitaires légers (VUL). L’un d’entre eux est le Master Van H2-Tech, un grand fourgon basé sur le Renault Master avec un volume de chargement de 12 mètres cubes et une autonomie de 500 kilomètres. En plus du fourgon, destiné au transport de marchandises et de colis, il y aura également le Master Châssis Cab H2-Tech, qui, selon Renault, est destiné au transport de marchandises plus volumineuses avec un volume de chargement allant jusqu’à 19 mètres cubes – l’autonomie est ici d’environ 250 kilomètres. Hyvia vise le Master Citiybus H2-Tech comme troisième modèle. Il pourra transporter jusqu’à 15 passagers et aura une autonomie de 300 kilomètres.

Dans l’annonce, Hyvia appelle le groupe motopropulseur une « architecture à double puissance ». Tous les véhicules sont équipés d’une batterie de 33 kWh, qui devrait permettre une autonomie d’environ 100 kilomètres. La pile à combustible de 30 kW tire son hydrogène de réservoirs qui peuvent stocker entre trois et sept kilogrammes d’hydrogène, selon le modèle. Selon le modèle, cela devrait ajouter entre 150 et 400 kilomètres avec de l’hydrogène aux quelque 100 kilomètres de la batterie électrique. Les réservoirs sont situés soit dans le soubassement (châssis-cabine), soit dans le toit (fourgonnettes et autobus urbains).

L’assemblage des piles à combustible devrait commencer dans l’usine Renault de Flins à la fin de l’année 2021. Renault indique qu’il prévoit de distribuer les produits dans toute l’Europe. En plus des véhicules, Hyvia prévoit également de proposer « diverses options de financement et des services de maintenance. » Il n’y a pas encore d’informations sur les prix.

 » Pour relever les défis de la mobilité à l’hydrogène, nous devons proposer des véhicules à pile à combustible et l’ensemble de l’écosystème « , déclare David Holderbach, président d’Hyvia.  » Hyvia propose des solutions de mobilité clés en main qui s’appuient sur la production, le stockage et la distribution d’hydrogène vert et une large gamme de VUL H2. Ces solutions répondront aux besoins émergents des entreprises, des grands clients, des flottes et des collectivités locales, et favoriseront la transition énergétique globale. »

Stations de ravitaillement en H2 à louer

L’écosystème de l’hydrogène comprend également la production et la distribution d’hydrogène vert. Hyvia dit s’appuyer sur l’expertise de Plug Power, qui dispose déjà d’un réseau de 100 stations de ravitaillement en hydrogène qui distribuent plus de 40 tonnes d’hydrogène par jour.

Concrètement, Hyvia prévoit de proposer des solutions d’électrolyse, des stations de stockage mobiles et, à partir de fin 2021, des stations de ravitaillement en hydrogène. Les stations de ravitaillement, également assemblées à Flins, seront disponibles à l’achat ou à la location.

Hyvia est présente sur quatre sites en France : Villiers Saint-Frédéric abrite le siège social et la recherche et développement. C’est à Batilly que le Master est fabriqué pour Hyvia. La filiale de Renault, RVI, travaille sur l’électrification du Master. Flins est responsable non seulement de la production de piles à combustible et de stations-service, mais aussi de la logistique.

 

Continuer la lecture

News

Renault dit au revoir à son SUV Koleos pour dire bonjour au Maxthon

Publié

on

Renault a décidé de remplacer son SUV Koleos par une nouvelle version. Le changement est de taille vu que même son nom va changer, il devient le Maxthon.

Renault dit au revoir à son SUV Koleos. Ce modèle devrait en effet quitter le catalogue du constructeur. Pour être exacte, ce n’est pas le modèle en lui-même qui va disparaitre, mais son appellation.

En effet, Renault va proposer une nouvelle version du Koleos, directement dérivé du Nissan X-Trail, mais sous une nouvelle appellation. Désormais, le nouveau SUV devrait être connu sous le nom de Maxthon.

Comme ce Maxthon va aussi cibler le marché chinois, c’est au prochain Salon automobile de Pékin qu’il sera dévoilé, en avril. Pour son lancement dans l’Empire du Milieu, Renault a d’ailleurs construit une nouvelle usine. En Europe, le SUV est attendu pour le courant 2017.

En devenant Maxthon, le Koleos devient un SUV uniquement 5 places, et non plus 7. Malgré le fait qu’il utilise la base du Nissan X-Trail, il se différenciera par des éléments stylistiques propres aux dernières réalisations de la marque au losange, c’est-à-dire certaines caractéristiques que l’on retrouve par exemple sur la Talisman.

Renault dit au revoir à son SUV Koleos pour dire bonjour au Maxthon 2

Renault dit au revoir à son SUV Koleos pour dire bonjour au Maxthon 3

Continuer la lecture

Alpine

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ?

Publié

on

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ?

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ?

Aujourd’hui, on parle surtout de voitures connectées et de voitures autonomes. Où est l’émotion ? Où est le plaisir de conduire ? Le retour d’Alpine pourrait enfin nous redonner le sourire.

Comme le prouve l’actuel Salon automobile de Genève, de nombreuses nouveautés sont présentées au grand public. Quelles sont les tendances du marché ? Des voitures de plus en plus connectées, de fonctionnalités de conduite autonome, des véhicules qui deviennent le prolongement de notre maison ou de notre bureau. En clair, il manque cette dose de pep, l’émotion à même de donner du sourire à n’importe quel conducteur.

Ce sourire est peut-être à chercher sur le stand Alpine. Avec des qualificatifs tels que « tempérament fort », « légèreté », « dynamisme », « agilité », « plaisir », « enthousiasme », « performances », …, le successeur de la Berlinette a de quoi faire rêver. Elle sera certainement loin de l’A110 en raison des normes actuelles en matière de sécurité et de pollution, ou à cause des minimas exigés au niveau du confort. Pourtant, l’espoir est que la future Alpine soit véritablement une voiture passion, un véhicule susceptible de procurer de l’émotion et donner envie de conduire.

En étant franchement optimiste, on peut même espérer que le retour d’Alpine marque suffisamment les esprits au point que la concurrence propose à nouveau des voitures passion. En clair, on espère que ce retour engendre un petit brin de folie chez tous les constructeurs, pour le plaisir de tous les conducteurs.

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ? 2

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ? 3

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ? 4

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ? 5

Est-ce que le retour d’Alpine va rimer avec le retour de l’émotion ? 6

Continuer la lecture

Populaires