Suivez-nous

Nissan

Nissan présente une GT-R profondément remaniée

Publié

on

La nouvelle GT-R présentée par Nissan n’a pas simplement eu droit à une mise à jour technique. Le coupé sportif a été profondément remanié.

Nissan profite du Salon automobile de New York pour y présenter la nouvelle GT-R. Alors que l’on pouvait s’attendre à une simple mise à jour technique, le constructeur a fait plus que cela en lui apportant des modifications nettement plus en profondeur.

A l’instar de sa nouvelle calandre en V, élargie, qui précède un nouveau capot plus rigide, les nouveaux pare-chocs et spoiler avant, l’aspect visuel de la GT-R a évolué. Les modifications apportées visent à améliorer le comportement de la voiture au niveau de son aérodynamisme (Cx de 0,26), mais aussi question stabilité en augmentant l’appui à l’avant. Les nouveaux bas de caisse et l’arrière redessiné contribuent également aux changements.

Qui dit nouvelle version, dit quelques chevaux en plus. Grâce à un contrôle plus précis du point d’allumage de chaque cylindre et par plus forte pression de suralimentation, la puissance du V6 biturbo 3.8 affiche désormais 570 ch et 637 Nm. Ce bloc, assemblé à la main, est signé par le maître-artisan Takumi. Il est associé à une boîte à double embrayage à 6 rapports. En dotant la GT-R d’un échappement en titane à valves actives, la sonorité du coupé sportif a été n’a pas été négligée.

L’habitacle a droit à un nouveau tableau de bord, habillé de cuir, mais aussi à un volant redessiné avec des palettes désormais fixées à son dos. Un écran tactile de 8 pouces contribue à faire disparaitre de nombreux boutons.

Pour finir, il faut encore dire que la commercialisation de cette GT-R 2017 débutera dès cet été.

Nissan présente une GT-R profondément remaniée 2

Nissan présente une GT-R profondément remaniée 3

Nissan présente une GT-R profondément remaniée 4

Nissan présente une GT-R profondément remaniée 5

Nissan présente une GT-R profondément remaniée 6

Continuer la lecture

Nissan

Plus de muscle pour la nouvelle Nissan GT-R

Publié

on

Nissan GT-R

Nissan GT-R

Nissan propose une version restylée de la GT-R, une nouvelle évolution qui gagne du style au passage, mais aussi quelques chevaux en plus. Elle a été présentée à New York.

C’est en 2007 que Nissan a pour la première fois présenté son coupé GT-R. Au fil des ans, le constructeur a fait évoluer ce modèle en lui apportant des améliorations plus ou moins subtiles. Cette évolution continue avec une GT-R 2017 qui vient d’être dévoilée à New York.

Un restylage marqué pour la Nissan GT-R

La GTR, le coupé sportif de Nissan, évolue au niveau de son style avec un restylage relativement marqué. On remarque immédiatement sa nouvelle calandre en forme de V chromé qui a été élargie. Cet élargissement vise bien évidemment à favoriser le refroidissement du bloc moteur.

Pour notamment améliorer la stabilité à haute vitesse en proposant un plus grand appui aérodynamique, Nissan annonce un nouveau capot plus rigide, mais aussi un pare-chocs avant redessiné et un nouveau spoiler. Avec le but d’améliorer l’écoulement de l’air, ce sont les bas de caisse qui ont également été redessinés.

L’intérieur a également été restylé. La console centrale a par exemple été complètement redessinée. Elle est désormais dotée d’un nouvel écran tactile de 8 pouces. Cette arrivée permet de réduire notablement le nombre de boutons présent sur le tableau de bord. Pour qu’il puisse adopter désormais des palettes de changement de vitesses fixes, le volant a aussi été redessiné.

Plus de muscle pour la GT-R avec quelques chevaux en plus

Sous le capot, la GT-R édition 2017 conserve son bloc 3.8 V6 biturbo assemblé à la main. En ajustant plus précisément le point d’allumage de chaque cylindre et en augmentant la pression de suralimentation, les ingénieurs de Nissan ont réussi à gagner quelques chevaux. Ainsi, au lieu des 550 ch actuels, le nouveau coupé sportif peut profiter d’une puissance de 570 ch.

Pour transmettre cette puissance à ses quatre roues motrices, la GT-R embarque une boîte robotisée à double embrayage et 6 rapports. Elle a été revue pour des changements de vitesses plus fluides et plus silencieux. Pour les amateurs de sonorité, Nissan propose un échappement en titane à valves actives sur cette GT-R, un dispositif qui amplifie la sonorité du moteur.

Il est encore bon de préciser que Nissan annonce la commercialisation de cette GT-R édition 2017 à partir de cet été. Les détails sur son tarif devraient suivre.

 

Continuer la lecture

News

De la conduite autonome pour le prochain Nissan Qashqai

Publié

on

La prochaine version du Nissan Qashqai ne sera pas autonome. Mais avec l’arrivée de Pilote Drive 1.0, il gagnera des fonctionnalités de conduite semi-autonome.

Par l’intermédiaire de son Qashqai, Nissan met le cap sur la voiture autonome. Dès 2017, le constructeur prévoit de doter son crossover du Pilote Drive 1.0, une technologie utilisant des caméras et des capteurs pour proposer des fonctionnalités semi-autonome.

De la conduite autonome pour le prochain Nissan Qashqai

De la conduite autonome pour le prochain Nissan Qashqai

C’est au Salon automobile de Genève que Nissan a présenté le Pilote Drive 1.0, en dévoilant le concept Qashqai Premium. Dans sa première version, le système pourra permettre à la voiture d’accélérer, freiner et tourner toute seule sur la voie d’une autoroute encombrée. Par la suite, d’autres fonctionnalités apportant encore plus d’autonomie seront proposées, comme la prise en charge de plusieurs voies de circulation, la gestion des dépassements, ou encore les déplacements en villes.

Pour l’heure, Nissan évoque le Pilote Drive 1.0 uniquement pour le Qashqai. Il est pratiquement certain que cette technologie sera également proposée sur d’autres modèles du constructeur, peut-être dans un second temps.

De la conduite autonome pour le prochain Nissan Qashqai 3

Continuer la lecture

News

Attention à la cybersécurité de la Nissan Leaf

Publié

on

On se rappelle de la sécurité insuffisante de certaines Jeep qui permettait la prise de contrôle à distance. Aujourd’hui, c’est la Nissan Leaf qui est victime du même problème.

Les voitures deviennent de plus en plus technologiques, donc de plus en plus vulnérables aux personnes malveillantes. On se rappelle ainsi que, à cause d’un manque de cybersécurité, il était possible de prendre le contrôle à distance de certaines Jeep, que cela soit pour activer les freins, couper la transmission ou encore faire sonner le klaxon. La sécurité des voitures devient donc véritablement critique.

Justement, c’est la cybersécurité de la Nissan Leaf qui est aujourd’hui pointée du doigt. En raison d’une faille dans son application compagnon NissanConnect EV, un expert en sécurité a réussi à accéder à des contrôles de la voiture. Pour que Troy Hunt puisse se connecter, il fallait juste le numéro VIN du véhicule, un numéro d’identification unique qui est malheureusement inscrit sur le pare-brise de la Leaf.

Attention à la cybersécurité de la Nissan Leaf

Attention à la cybersécurité de la Nissan Leaf

La bonne nouvelle, c’est que cette faille ne donne accès qu’à un faible nombre d’interaction avec la voiture, ce qui ne permet pas de mettre en danger son conducteur et les occupants du véhicule.

Nissan a d’ores et déjà réagi en promettant une mise à jour pour corriger la faille « très bientôt ».

Pour plus de détails voir sur le site Troyhunt

Continuer la lecture

Populaires