Suivez-nous

News

Mercedes GLK : Acteur-clé de la success-story des SUV

Publié

on

Mercedes GLK : Acteur-clé de la success-story des SUV

Mercedes GLK : Acteur-clé de la success-story des SUV

En 2008, Mercedes-Benz enrichit le segment des SUV de taille moyenne d’un véritable bestseller baptisé GLK. Depuis la première mondiale de la toute nouvelle génération en 2015, la gamme de modèles porte la désignation GLC pour souligner les liens de ce SUV avec les modèles Classe C. Le GLC Coupé est lancé en 2016. Ce SUV de moyenne taille s’est vendu à ce jour à 1,5 million d’exemplaires.

A l’heure actuelle, la marque à l’étoile est représentée brillamment par sept modèles sur le segment des SUV (GLA, GLC, GLC Coupé, GLE, GLE Coupé, GLS, Classe G). Les SUV constituent l’un des piliers majeurs de l’éventail de produits Mercedes-Benz et contribuent pour une large part à la croissance de l’entreprise. Jusqu’ici, plus de six millions de clients ont opté pour un SUV Mercedes-Benz à l’échelle mondiale.

Le GLC SUV est produit à Brême (Allemagne), Uusikaupunki (Finlande) et Pékin (Chine). Le GLC Coupé est fabriqué à Brême.

Le GLC est commercialisé sur le marché depuis quatre ans et considéré comme le SUV le plus populaire de la marque. Parmi les points forts du modèle de la gamme intermédiaire figurent d’excellentes qualités de conduite sur route comme sur tout terrain, un espace généreux, une fonctionnalité hors pair et un confort maximal. S’y ajoutent une allure plus affûtée, un nouveau concept de commande, le système d’info-divertissement MBUX, des systèmes d’assistance à la conduite novateurs et une nouvelle palette de motorisations. Alliant la sportivité d’un coupé et la fonctionnalité d’un SUV, le GLC Coupé profite également de nombreux atouts. Les deux modèles arriveront sur le marché au cours de l’été.

Le design extérieur séduit par une esthétique résolument sportive. Son caractère tout-terrain bien trempé se reflète dans des surfaces musclées et des détails marquants tels que des inserts chromés qui valorisent désormais la carrosserie de série de la partie avant à la partie arrière, des projecteurs redessinés et une calandre aux contours très marqués.

Le GLC Coupé se distingue par sa personnalité dynamique et son design des plus élégants. Ce modèle démontre magistralement comment marier avec harmonie les éléments stylistiques d’un coupé à ceux d’un SUV. Il en va ainsi de la ligne de toit plongeant vers l’arrière, de la partie supérieure de l’habitacle qui se fond dans la silhouette ou encore de la baguette en chrome ostentatoire au niveau de la ligne de ceinture relevée et des épaules musclées.

Les deux modèles possèdent désormais des phares LED hautes performances de série. Leurs contours ont en outre été nettement modifiés pour créer des blocs optiques plus compacts et aplatis. Les feux de jour en forme de torche ont été affinés et la signature lumineuse propre à la marque est plus reconnaissable que jamais. Des phares MULTIBEAM LED sont disponibles en option. Les feux arrière LED intégraux redessinés sont eux aussi disponibles de série.

L’habitacle allie des finitions haut de gamme et des matériaux raffinés tels que des boiseries à pores ouverts avec commande conviviale. Les deux versions du GLC possèdent de série le système d’infodivertissement moderne et évolutif MBUX – Mercedes-Benz User Experience. Parmi ses points forts figurent les possibilités de commande intuitives et variées tactiles, gestuelles (avec l’aide de l’assistant intérieur MBUX) et vocales optimisées de série (« Hey Mercedes »). La fonction MBUX Réalité augmentée pour la navigation complète l’image vidéo des alentours par des informations de navigation très utiles.

La commande confort ENERGIZING en option interconnecte les différents systèmes confort du véhicule et permet au conducteur d’arriver détendu à destination même après un long trajet. L’ENERGIZING COACH basé sur un algorithme intelligent recommande, selon la situation et les besoins des passagers, le programme le mieux adapté des Packs ENERGIZING.

Les systèmes d’assistance à la conduite ont été nettement élargis. L’assistant de régulation de distance DISTRONIC actif et l’assistant directionnel actif aident le conducteur à maintenir ses distances et à diriger son véhicule de manière encore plus confortable. La vitesse est adaptée automatiquement dans les virages ou avant chaque carrefour. L’assistant directionnel actif aide à libérer un couloir de passage pour les secours et pour les changements de file. Le risque de collision peut être atténué par la fonction d’intersection du freinage d’urgence assisté actif, laquelle peut déclencher une intervention de freinage automatique si le conducteur ne remarque pas un usager de la route arrivant en sens inverse. Autre nouveauté : l’assistant de remorque pour les manoeuvres qui prête main forte au conducteur lors des manoeuvres en marche arrière.

Outre le train roulant AGILITY CONTROL de série, le client se voit proposer en option le train roulant acier DYNAMIC BODY CONTROL avec amortissement réglable. L’amortissement est piloté individuellement pour chaque roue selon la situation de conduite, la vitesse et l’état de la chaussée.

Différentes courbes caractéristiques sont sélectionnables via le contacteur DYNAMIC SELECT : dans les deux modes « Sport » et « Sport+ »,1 l’amortissement fait l’objet d’un réglage plus ferme. Le mode « Comfort » garantit un comportement de roulement confortable et le mode « Eco » est synonyme de conduite particulièrement économique.
Pour un confort et des possibilités de réglage encore accrus, le client pourra choisir le train roulant à suspension pneumatique AIR BODY CONTROL. Celui-ci offre en liaison avec le système DYNAMIC SELECT de série la possibilité supplémentaire d’abaisser le niveau du véhicule de 15 mm.

La nouvelle palette de motorisations : puissance et efficience

Le GLC fait son entrée en scène avec de tout nouveaux moteurs. Les cinq motorisations suivantes seront disponibles au lancement commercial du GLC SUV et du GLC Coupé :

  • GLC 300 4MATIC 190 kW/258 ch, 370 Nm ; (consommation de carburant en cycle mixte 7,4-7,1 l/100 km, émissions de CO2 en cycle mixte 169-162 g/km)
  • GLC 220 d 4MATIC 143 kW/194 ch, 400 Nm ; (consommation de carburant en cycle mixte 5,4-5,2 l/100 km, émissions de CO2 en cycle mixte 144-137 g/km)
  • GLC 300 d 4MATIC 180 kW/245 ch, 500 Nm ; (consommation de carburant en cycle mixte 5,9-5,7 l/100 km, émissions de CO2 en cycle mixte 157-151 g/km)

Les GLC et GLC Coupé sont animés par les moteurs essence et diesel quatre cylindres de nouvelle génération. Sur le GLC 300 4MATIC, le moteur quatre cylindres M 264 remplace le modèle précédent M 274, tandis que le moteur diesel quatre cylindres OM 654 prend le relais de l’ancien moteur OM 651.

La nouvelle génération de moteurs contribue de manière essentielle à la réduction des émissions de CO2 et représente une version nettement perfectionnée en termes d’abaissement de la consommation. Parmi les points forts technologiques des modèles essence figurent la commande de soupapes variable CAMTRONIC permettant au système d’échappement d’atteindre plus rapidement sa température de service, le turbocompresseur Twinscroll et le système 48 V avec alterno-démarreur entraîné par courroie (EQ Boost). Cette combinaison gagnante accroît l’agilité du véhicule, améliore le confort de conduite et réduit nettement la consommation de carburant en permettant d’intégrer des fonctions hybrides importantes telles que la récupération, l’effet boost et le mode croisière.

Exigences accrues et valeurs-limites abaissées – le moteur diesel quatre cylindres OM 654 est conçu pour une nouvelle réduction de la consommation et des émissions, ainsi qu’une baisse des coûts d’exploitation et une amélioration de la puissance moteur.

Pour obtenir une réduction efficiente des émissions, les principaux composants du post traitement des gaz d’échappement ont été placés juste devant le moteur. Grâce entre autres au catalyseur à réduction catalytique sélective (SCR) supplémentaire doté d’un catalyseur de blocage de l’ammoniaque (ASC) dans le flux d’échappement, ce moteur respecte d’ores et déjà la norme Euro 6d en conditions RDE (Real Drive Emissions/niveau 2) dans les situations de conduite exigeantes. Celle-ci n’entrera en vigueur qu’au 1er janvier 2020 pour les véhicules neufs et un an plus tard pour tous les modèles.

Nouveau Mercedes-Benz GLC SUV et Coupé en bref

Design : les nouveaux pare-chocs avant et arrière et la nouvelle grille de calandre accentuent son look de SUV. Les phares LED hautes performances sont désormais proposés de série et dotés d’une surface plus plate. Les feux arrière LED intégraux sont eux aussi disponibles de série. Parmi les nouveautés à bord du véhicule figurent des écrans haut de gamme dans le style MBUX, dont le combiné d’instruments entièrement numérique (option), ainsi que l’écran média avec commande tactile (de série au format 10,25″), un nouveau volant multifonction et de nouveaux coloris et inserts décoratifs.

Motorisation : la série est animée par les moteurs essence et diesel quatre cylindres nouvelle génération Mercedes-Benz. Sur les modèles essence, le système 48 V avec EQ Boost permet d’utiliser des fonctions supplémentaires visant à abaisser la consommation de carburant et maximiser l’agilité ainsi que le niveau de confort du véhicule. Toutes les versions diesel satisfont d’ores et déjà à la norme Euro 6d (seuils d’émissions en conditions de conduite réelles de niveau 2) qui n’entrera en vigueur qu’au 1er janvier 2020 pour les véhicules neufs et un an plus tard pour tous les modèles.

Systèmes d’assistance à la conduite : GLC et GLC Coupé peuvent être pilotés dans certaines situations de manière semi-automatisée. Des fonctionnalités empruntées à la Classe S sont disponibles dans le Pack Assistance à la conduite.

Train de roulement : outre le train roulant AGILITY CONTROL de série, le client se voit proposer le train de roulement acier DYNAMIC BODY CONTROL avec amortissement réglable – une première sur le GLC SUV. Pour un confort et des possibilités encore accrus, il pourra choisir le train roulant à suspension pneumatique AIR BODY CONTROL.

Système d’infodivertissement : GLC et GLC Coupé sont équipés de série du système MBUX – Mercedes-Benz User Experience, incluant des fonctionnalités élargies avec « Hey Mercedes », ainsi qu’en option l’assistant intérieur MBUX. Celui-ci facilite le pilotage grâce à la reconnaissance et à la distinction des mouvements effectués par le conducteur et le passager avant avec leurs bras et leurs mains.

Confort : la commande confort ENERGIZING en option interconnecte différents systèmes confort du véhicule et exploite les ambiances lumineuses et musicales pour proposer aux passagers une grande variété de programmes bien-être. L’ENERGIZING COACH recommande des programmes en fonction de la situation. Les sièges multicontours sont disponibles pour la première fois sur le GLC et le GLC Coupé.

 

Continuer la lecture

News

Brûler des véhicules le soir du Nouvel An en France est un rituel populaire

Publié

on

Le journaliste de La Vanguardia qui a enquêté sur les origines de cette coutume pyromane trouve stupéfiant que les Français ne montrent aucun étonnement à voir des centaines de véhicules détruits le soir du Nouvel An.

« La notion d’ordre public est une notion subjective ». La mine réjouie de Gérald Darmanin lorsqu’il a constaté que « seulement » 874 voitures ont été incendiées le soir du Nouvel An cette année, contre 1 316 deux ans auparavant, a conduit La Vanguardia à tirer cette conclusion sarcastique.

Une boutade ironique du journal espagnol : « La France a été championne du monde dans cette discipline très particulière, qui remonte à plus de 30 ans ». La nuit de la Saint-Sylvestre et le 14 juillet, ce « rite sauvage » atteint son « apothéose ». Comme l’admet le journal, il peut aussi se produire les soirs de match, lors de fêtes kurdes, ou sans raison apparente – mais en plus petit nombre. Le soir du 31 décembre de cette année, 95 000 policiers et 32 000 pompiers étaient prêts à intervenir. Quatre cents personnes ont été placées en détention.

Ils se sont produits dans les quartiers populaires de Strasbourg à cette époque de l’année, probablement en raison de l’importance que revêt pour les Alsaciens la tradition du feu d’artifice, qui trouve son origine en Allemagne.

Jérôme Fourquet, de la Fondation Jean Jaurès, explique à La Vanguardia que les causes de ces incendies sont nombreuses et variées. Dans certains cas, les voitures sont incendiées par vengeance ou pour permettre à leurs propriétaires d’obtenir le remboursement de leur assurance. Cependant, la grande majorité de ces incendies sont liés à une société où la violence et le défi à l’autorité sont la norme.

Pour le premier réveillon de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, la fureur des flammes avait atteint un niveau sans précédent, en réponse à ses déclarations très sévères sur la violence dans les banlieues, qu’il avait faites en 2007. Selon La Vanguardia, « les pouvoirs publics ayant honte, et pour ne pas donner des idées » à d’éventuels pyromanes, le nombre de véhicules détruits a été tenu secret pendant plusieurs années. Les cadavres traînent toujours, ce qui est surprenant.

Selon le journal, les incendies sont depuis longtemps liés aux soulèvements en France. Ainsi, les « pétroleuses » ont marqué de leur empreinte la Commune de Paris. On voit bien que la jeune génération refuse de rompre avec la tradition ». Rien d’étonnant à cela, puisque les artistes punk et les rappeurs prônent, comme dans les chansons populaires, « Vive le feu » et « Qu’est-ce qu’on attend pour mettre le feu ? ».

Continuer la lecture

News

En 2022, il n’y aura pas de marché des voitures d’occasion en Algérie

Publié

on

En 2022, il y aura une pause dans l’activité au niveau de la vente de voitures d’occasion dans toutes les wilayas du pays. Un arrêt apparent du flux de l’activité commerciale sera constaté au niveau du marché de l’automobile d’occasion dans toutes les wilayas du pays au début de l’année civile 2022….

Alors que l’importation et la construction d’automobiles neuves n’ont pas encore commencé en Algérie, le marché des voitures d’occasion connaît un manque total de consommateurs et de vendeurs sur le territoire national.

Depuis quelques années, le marché national de l’automobile est en proie à une grave crise. Pour ne rien arranger, il y a aussi le problème sanitaire qui perdure. Jusqu’au retour de marchés réguliers d’automobiles d’occasion, les citoyens n’avaient aucun espoir de changement dans ce domaine.

Une voiture est désormais hors de portée de la majorité des consommateurs, même si elle a parcouru quelques centaines de milliers de kilomètres et est encore en bon état.

« Dossier d’importation de véhicules : les experts révèlent la date d’entrée de la première voiture neuve en Algérie », site algérien Ennaharonline, 10 décembre 2021, indique que les professionnels de l’automobile ont confirmé que l’entrée de la première voiture neuve importée en Algérie ne se ferait pas avant 2023. Cet « événement », comme l’appellent les médias, retarde l’aspiration de certains Algériens à acheter une nouvelle voiture, même s’ils n’en ont pas les moyens.

Par conséquent, l’évolution des prix risque de rester stagnante pendant un certain temps. Sachant que les prix pratiqués sont plus élevés que prévu par les acheteurs. Il est également possible qu’une reprise des importations de voitures neuves puisse aider. C’est ce que nous apprendrons à l’avenir.

Pour faire baisser le coût des voitures d’occasion, les opérateurs et les concessionnaires estiment que les nouveaux véhicules doivent inonder le marché, ce qui est incroyablement difficile à réaliser, tandis que le ministère de l’industrie doit obéir au système de quotas lors de la reprise des importations. Il en résultera une situation dans laquelle la demande dépassera l’offre, ce qui ne sera pas une solution.

Continuer la lecture

Ford

Ford rappelle plus de 850 000 véhicules ; quelques accidents sont signalés : Les actions Ford baissent de 2,9 %.

Publié

on

Ford Motor Company a annoncé trois rappels de sécurité cette semaine.

Le rappel concerne le Ford Explorer de 2013 à 2017, les camions F-350 Super Duty de 2020 à 2021 et les Lincoln Aviator de 2020 à 2021. Au total, le rappel effectué par la société concerne plus de 850 000 véhicules aux États-Unis.

Selon un communiqué de presse de l’entreprise qui donne plus de détails sur le rappel, les Explorers peuvent présenter des problèmes au niveau de la biellette de pincement de la suspension arrière.

Rappel de sécurité pour certains véhicules Lincoln Aviator 2020-2021 équipés de moteurs à essence de 3,0 litres en raison de faisceaux de câbles de batterie mal fixés.

Ford émet un rappel de sécurité pour environ 40 995 véhicules Lincoln Aviator 2020-2021 équipés de moteurs à essence de 3,0 litres, car le faisceau de câbles de la batterie peut ne pas être correctement fixé, ce qui permet un contact avec la poulie du compresseur de climatisation. Avec le temps, la poulie du climatiseur peut frotter à travers l’isolant du faisceau de câbles et entrer en contact avec le circuit positif (B+) de la batterie, ce qui entraîne un court-circuit et un incendie potentiel.

Cette mesure touche environ 36 258 véhicules en Amérique du Nord, 2 601 dans le groupe des marchés internationaux de Ford et 2 136 en Chine.

Les véhicules ont été construits à l’usine d’assemblage de Chicago entre le 19 juin 2019 et le 5 janvier 2021.

L’entreprise affirme que ce problème peut entraîner des dysfonctionnements dans le contrôle et l’alignement de la direction, ce qui pourrait être dangereux pour les conducteurs.

Ford dit avoir connaissance de six allégations de blessures liées à des défaillances de sécurité de l’Explorer.

Le rapport énumère 774 696 Explorers qui seront touchés par le rappel.

Ford émet également un rappel de sécurité pour les camions F-350 Super Duty de 2020 à 2021, affectant approximativement 34 855 véhicules. Certains de ces véhicules ont connu une déconnexion de la chaîne cinématique arrière, ce qui pourrait augmenter les vibrations et les secousses de la voiture lors de longs trajets.

Certains Lincoln Aviator font l’objet d’un rappel en raison de « faisceaux de câbles de batterie mal fixés. » Il affectera les Aviators de 2020 à 2021, soit environ 40 995 véhicules.

Ce dysfonctionnement pourrait provoquer un court-circuit dans la batterie, ce qui pourrait entraîner un incendie dans le véhicule.

Les propriétaires commenceront à être informés des rappels de sécurité à la mi-août et seront invités à faire inspecter leur véhicule.

Ford affirme ne pas avoir connaissance de blessures liées aux camions Super Duty ou aux Lincoln Aviator.

Ford rappelle des véhicules ; les actions chutent de 2,9 %

Les actions du constructeur automobile mondial Ford Motor Company (F) ont chuté de 2,9 % le vendredi 16 juillet, clôturant à 13,61 $, après avoir appris que la société avait rappelé environ 850 000 véhicules en raison de pièces défectueuses.

Un total de 34 939 véhicules Ford F-350 Super Duty construits de 2020 à 2021 ont été rappelés pour un problème de soudure d’interface de siège de ressort de carter d’essieu arrière. Les clients auraient ressenti des vibrations à grande vitesse et/ou des secousses à l’accélération.

De plus, l’arbre de transmission déconnecté augmente le risque d’accident en cas de perte de puissance motrice ou de perte de la fonction de stationnement de la transmission si les freins ne sont pas appliqués correctement.

En outre, un total de 774 696 véhicules Ford Explorer fabriqués entre 2013 et 2017 ont fait l’objet d’un rappel. Ces véhicules pourraient présenter un joint à rotule à axe transversal grippé, entraînant une fracture de la biellette de direction de la suspension arrière.

Lesdits véhicules présenteraient un bruit de claquement ou une roue arrière mal alignée, ce qui augmente le risque d’accident en raison d’une diminution du contrôle de la direction.

Six allégations de blessures liées à ce défaut ont été recensées en Amérique du Nord.

En outre, un total de 40 995 véhicules Lincoln Aviator fabriqués au cours de la période 2020-2021 ont été rappelés pour des faisceaux de câbles de batterie mal fixés, ce qui pourrait probable le risque d’un incendie.

Ford a déclaré qu’avec le temps, la poulie de climatisation peut frotter à travers l’isolation du faisceau de câbles et entrer en contact avec le circuit positif (B+) de la batterie, ce qui entraîne un court-circuit et un incendie potentiel.

La société a déclaré qu’elle émettrait des notifications entre juillet et août pour les inspections des concessionnaires.

Ford devrait publier ses résultats du deuxième trimestre le 28 juillet. Selon les estimations de la rue, la société devrait enregistrer une perte de 0,31 dollar par action sur un chiffre d’affaires de 23,66 milliards de dollars.

Récemment, l’analyste John Murphy de BofA Securities a maintenu la note d’achat sur le titre tout en relevant l’objectif de cours à 18 dollars (contre 17 dollars), ce qui implique un potentiel de hausse de 32,3 % par rapport aux niveaux actuels.

Murphy déclare que les perspectives actuelles de l’industrie automobile sont sombres en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, et s’attend à ce que Ford réalise des performances meilleures que prévu au deuxième trimestre.

Le titre bénéficie d’une note de consensus d’achat modérée basée sur 9 achats, 5 conservations et 1 vente. L’objectif de cours moyen de Ford de 15,73 $ implique un potentiel de hausse de 15,6 % par rapport aux niveaux actuels. L’action a gagné 104,4 % au cours de l’année écoulée.

Continuer la lecture

Populaires