A cause d’un risque de fuite de carburant, Ferrari rappelle ses California T

A cause d’un risque de fuite de carburant, Ferrari rappelle ses California T
A cause d’un risque de fuite de carburant, Ferrari rappelle ses California T

Ferrari rappelle 185 de ses California T aux Etats-Unis, un rappel dû à un risque de fuite de carburant, donc d’incendie.
Toutes les voitures, aussi soignées soient-elles, peuvent avoir des petits soucis de fabrication. C’est au tour de Ferrari d’avoir ce genre de problème. La marque de lue a en effet décidé de rappeler 185 de ses California T aux Etats-Unis.

Si Ferra a décidé de rappeler ce modèle vendu plus de 150 000 euros, c’est parce qu’il a un risque d’incendie. Le problème de la California T est un risque de fuite de carburant en raison d’un défaut de fabrication de la pompe à carburant. Pour le moment, aucun accident dû à ce problème n’a été signalé.

Ce sont 185 California T, produites entre le 8 septembre et le 11 novembre 2015, qui sont concernées par ce rappel, des modèles vendus aux Etats-Unis. A priori, aucun rappel n’est prévu pour le moment en Europe à cause de ce souci.

Il est à noter que, en juillet dernier, Ferrari avait déjà rappelé 2 600 voitures dans le monde entier. Le problème se situait au niveau d’un composant à l’intérieur de ses airbags. En fait, la marque au cheval cabré a dû faire face au même problème que de nombreux autres constructeurs : les fameux airbags défectueux de Takata.

Il est à noter que Ferrari a arrêté la prise de commande et les livraisons de sa supercar 488 GTB, toujours aux Etats-Unis, dans le but de vérifier si le même problème de la pompe à carburant n’existe pas aussi. Il est possible que d’autres modèles soient aussi concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ford Mustang : jusqu’à 777 chevaux pour la police américaine

Ford Mustang : jusqu’à 777 chevaux pour la police américaine

Toyota va installer le système open-source SmartDeviceLink sur ses prochains modèles

Toyota prend position contre Apple et Google, va installer le système open-source SmartDeviceLink